Login with Facebook
Haters

Apple, Android, Kpop. Quel point commun ? C'est de la merde.

C'est une phrase un peu magique employée par ceux que j'appelle les Haters. Ceux-ci se distinguent des catégories, Ne se prononce pas, J'aime, J'aime pas. En effet, les Haters pose et impose leur choix, leur gout. C'est de la merde. Derrière cette phrase, il y a peu de chose à répondre car toutes tentatives d'argumentation seront vaines. Bouchon d'une conversation stérile, cette pseudo-affirmation posée en vérité générale permet de conquérir les personnes qui n'aiment pas quelque chose et de démonter ceux qui l'apprécient, par la finalité : Donc, tu aimes de la merde. Une façon de gagner du charisme.

Contrairement à la communauté des J'aime pas, les Haters n'argumente pas ou peu ce qui donne l'impression d'une fermeture sur les autres. Surtout, ils ne présentent aucune ouverture sur une alternative car en vérité, quelqu'un qui N'aime pas, Aime quelque chose d'autre. En fait, c'est surtout dans la rhétorique que tout se joue. Quelqu'un qui dit "Je n'aime pas", "J'aime", "Je ne me prononce pas", utilise la première personne et donne son sentiment sur un sujet. Ce n'est valable que pour lui. Dire "C'est nul", c'est poser une vérité générale comme si c'était vrai dans l'absolu. Or rien n'est absolument vrai.

Attention, même si j'ai l'impression que la plupart des haters sont tout simplement des personnes bornées et fermées, le Hater est aussi, parfois, un troller. Une personne qui lance une affirmation dans le but de créer consciemment un débat. Mais c'est quand même rare.

Vie, le 2011-06-30